Films Japonais à l’affiche!

Festival du Film Japonais Contemporain

Du 8 au 29 janvier – Cinéma La Palette

Partez à la découverte du cinéma japonais d’aujourd’hui !

Le Cinéma La Palette, en partenariat avec l’association Japon sur Saône vous présente le Festival Kinotayo.

image001

MONSTERS CLUB – Mardi 8 janvier – 20 h 30

de Toshiaki Tyoda (Japon/2011), avec Eita, Ysuke Kubosuka
durée : 1h12 VOST

Ryoichi est un jeune homme qui s’est retiré du monde civilisé dans une cabane dans la montagne. De son refuge, il envoie des colis piégé aux grands PDG.

TOYODA est considéré comme un cinéaste avant-gardiste alliant poésie et violence.

image002

CHRONICLE OF MY MOTHER – lundi 14 janvier – 20 h 30 de Masato Harada (Japon, 2012), avec Koji Yakusho
durée : 1h58 VOST

Ce film retrace la vie de Kosagu Igami, écrivain à succès, mais aussi mari égocentrique et père tyrannique pour ses filles. Kosaku va devoir s’occuper de sa mère malade qui l’a abandonné quand il n’était qu’un enfant.

Inspiré du récit autobiographique de Yasushi INOUE

image003SAUDADE – Jeudi 17 janvier – 20 h 30 / Dimanche 20 janvier – 17 h de Katsuya Tomita (Japon, 2012), avec Tsuyoshi Takano, Hitoshi Itô, Dengaryû
durée : 2h47 VOST

Seiji travaille sur des chantiers. Il sympathise avec Hosaka tout juste revenu de Thaïlande. Ils rencontrent Takeru, membre du collectif hip-hop de la ville, Army Village. Touché par la crise économique, ce dernier chante son mal-être.

Katsuya Tomita pose sur le Japon et ses personnages un regard à la fois détaché et empreint de poésie, original et frappant.

image004POSTCARD – Mardi 22 janvier – 20 h 30 de Kaneto Shindo (2012), avec Ethushi Totokawa
durée : 1h55 VOST

Le film retrace la vie tragique de Tomoko vers la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Dernier film de l’auteur de L’île nue, mort en mai 2012, qui en 1961 lui vaut une consécration internationale. SHINDO était né en 1912 à Hiroshima.

image005MIWA : A LA RECHERCHE DU LEZARD NOIR – Mardi 29 janvier – 20 h 30

de Pascal-Alex Vincent
durée : 1h VOST

A la rencontre de Akihiro Miwa, héroïne du Lézard noir (film de 1968), figure populaire de la culture japonaise, au destin hors du commun. Une personnalité très populaire à travers ses films (acteur chez Kitano, doubleur des films d’animation de Miyazaki), ses chansons, ses émissions de télévision, mais aussi ses manuels à l’usage des jeunes filles.

Projection en présence du réalisateur également enseignant à l’Université Sorbonne Paris III en cinéma et audiovisuel.

image006image010image009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s