Le père noël en Kimono et son invité Seimo Yamaguchi

Seimo shakuhachi

Seimo Yamaguchi

Il commence la guitare lors de ses études et, après une expérience de DJ, il part de lui-même à New-York.

Après avoir découvert plusieurs genres musicaux ou artistiques, rencontré différents peuples et façons de penser, il redécouvre la culture si particulière du Japon ainsi que la profondeur de la sensibilité japonaise, et frappe à la porte de la musique traditionnelle japonaise.

Quelques années plus tard, il s’initie au shakuhachi et au shinobue, puis reçoit son nom d’artiste, « Seimo« .

À partir de septembre 2008, il crée un ensemble entre instruments japonais (shakuhachi+shinobue) et piano qu’il nomme « Tsukumo » afin de pousser les limites de la collaboration avec les instruments de type occidentaux. Il fait ses débuts en solo en 2011 et, sans se limiter aux sons acoustiques, il mêle habilement le numérique pour créer une musique nouvelle mais aux sons emplis de nostalgie.

Avec ce style frais et original qui fait sa marque, il enchaîne les succès en Live House, clubs, ou à l’occasion d’autres événements internationaux tels le « Art Rock 2011 » en France, la coupe du monde de football féminin en Allemagne et des concerts en Afrique.

C’est avec plaisir que nous aurons l’occasion de l’accueillir à Chalon-sur-Saône le 13 décembre 2014 pour un concert au cours de l’événement de Japon-sur-Saône : « LE PÈRE NOËL EN KIMONO » (Salle des Charreaux).

Seimo en concert

Shakuhachi et Shinobue,  les petites explications !

ff tt

SHAKUHACHI

Le shakuhachi est un instrument traditionnel japonais en bambou, classé dans les instruments sans anche.

Il est dit qu’il existe depuis 1300 ans, et qu’il était à la mode chez les samurais, en tant que loisir, pendant une petite fenêtre historique/ pendant une courte période.

Dans l’époque Edo (1608-1860), à cause de l’apparition des moines bouddhistes Komosô qui jouaient du shakuhachi dans leur cérémonie sacrée pour prier leur Dieu, il fut interdit pour l’usage public par une loi.

Depuis la révision de cette loi à l’époque Meiji (1868-1912), le shakuhachi est redevenu public, et est ancré dans la musique japonaise selon plusieurs genres.

SHINOBUE

Le shinobue est un instrument japonais traditionnel en bambou (shinodake, madake) classé dans les instruments sans anche.

Il est notamment employé dans les arts populaires, les matsuri (fêtes), le minyô (chanson populaire) ou le kabuki (théatre) par exemple.

On utilise cet instrument pour sa sonorité nostalgique et car il s’adapte avec souplesse aux autres instruments.

C’est en outre pour cela qu’il est toujours exécuté dans les chansons de divers genres à travers les différentes régions de l’archipel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s