ATELIER – Itajime Shibori ou la teinture traditionnelle japonaise

Le samedi 1er mars, Japon-sur-Saône organise un atelier unique en son genre : apprendre à faire son propre furoshiki! En suivant des techniques simples et traditionnelles de teinture japonaise, vous repartirez avec un furoshiki personnalisé et fait maison!

Pendant l’atelier, vous apprendrez la technique du Itajime Shibori, accompagné par une étudiante en textile aux Beaux-arts d’Osaka, Aki Tatemoto.
Image

Aki, qui vit dans le Kansai, vient à Chalon pour la deuxième fois cette année. Passionnée de mode et d’artisanat, elle nous parle d’elle et de l’atelier :

  • 3 mots pour te définir :

Curieuse, introvertie, petite condition physique…

  • Que fais-tu dans la vie? :

Je suis en troisième année aux Beaux-arts d’Osaka, en faculté d’artisanat, département textile, spécialité teinture, et je passerai en quatrième année en avril prochain.

Je teins des étoffes et je crée ce qu’on peut appeler de la mode artistique.

Je fais des recherches autour du textile en utilisant des techniques traditionnelles et en créant de nouveaux mélanges, pour créer des textiles intéressants.

  • La mode, tu l’aimes comment?

Mes créateurs préférés sont Vivienne Westwood et Issei Miyake.

J’aime les vêtements élégants qui restent fun.

Trois questions sur l’atelier furoshiki

Image

 

  • Qu’est-ce qu’un « furoshiki »?

Le furoshiki est un tissu d’emballage traditionnel, qui peut ressembler à un grand mouchoir. A l’inverse du plastique ou des sacs en papier, le furoshiki peut être réutiliser. On l’utilise pour envelopper, par exemple, des vêtements et sous-vêtements quand on se rend aux bains publics, ou une bouteille de saké à offrir quand on rend visite à un ami.

  • Quelle technique sera utilisée?

On utilisera la technique traditionnelle « Itajime Shibori ». Les techniques « shibori » sont utilisée mondialement dans la peinture. En Occident on connaît particulièrement le « tye and dye » (Kanoko Shibori).

Pour le Itajime Shibori, on utilise une technique de pliage et de serrage du tissu entre deux étaux pour donner les formes aux dessins du furoshiki.

  • Quel est l’intérêt de venir faire son propre furoshiki?

C’est un instant magique de créer sa propre couleur. C’est impossible de connaître le résultat final d’une teinture. En teignant, on peut communiquer une émotion, même si on se rate.

Image

Samedi 1er mars à 14h – Prévoir l’après-midi entier.

L’atelier : 8€ membre JSS / 10€ non-membre (comprenant les explications et le matériel pour la teinture + un furoshiki personnalisé à ramener chez soi)

Le furoshiki supplémentaire : 6€ (à préciser lors de la réservation)

Réservation obligatoire, places limitées :
contact@japon-sur-saone.fr ou 03 85 43 06 95

Prévoir des vêtements pouvant être salis et une paire de gants type MAPA.

Publicités

Osaka, Quartier populaire La vie, les gens

WebIzumoposterA2day

Osaka, la ville autrefois considérée comme la capitale économique nippone, surpasser par l’essor de Tokyo. Mais elle reste la capitale de la bonne humeur, les gens ici sont joyeux et chaleureux. Kenichi Izumo nous montre cette vie à travers ses photos prisent sur plusieurs années…

Kenichi Izumo sera à Chalon pour nous présenter son exposition « Osaka, Quartier Populaire : La Vie, Les Gens » du 2 au 7 juillet à la galerie du Châtelet à Chalon!

Le vernissage de cette exposition aura lieu le 2 juillet à 19h à la galerie du Châtelet à Chalon sur saône.
Un évènement Facebook a été mis en place ici : évènement Facebook photopresse-toffeeapple    photopresse-restaunuit

Vous avez des questions à poser à notre photographe Osakajin, posez les ici ! Un second article est prévu pour les réponses à vos questions !

Un dîner de carnaval orchestré par Keisho

Très bonne journée Carnavalesque pour les JSSiens !

Un dîner orchestré par Keisho Ohno, qui nous a encore une fois transporté avec des perruques ,des masques, et des oreilles de lapins.

Puis direction le défilé, remplit de Gognots et de confettis ! Et enfin petit tour sur la fête, avec les manèges à sensations, les autos-tamponneuses, et les churros au Nutella® !

Bref, une très bonne journée!

Merci encore à Keisho !

Ce diaporama nécessite JavaScript.